Santé & Bien-être

90 ans et face au cancer : Voici comment la qualité de vie peut encore s’améliorer

Par Francoise , le 26 mars 2024 , mis à jour le 26 mars 2024 — tous - 4 minutes de lecture
Évolution du cancer à 90 ans : Facteurs, traitements et qualité de vie

Comprendre la progression du cancer chez les personnes âgées, et plus spécifiquement chez les octogénaires et nonagénaires, nécessite une attention particulière aux différents aspects qui caractérisent cette tranche d’âge. Facteurs de risque, symptômes, options de traitement et impacts sur la qualité de vie sont autant de dimensions à analyser pour offrir une prise en charge adaptée. Dans notre société vieillissante, la prévalence de cette maladie dans ce groupe d’âge pose un défi majeur en termes de soins de santé.

Facteurs de risque et symptômes chez les seniors

Chez les seniors, le cancer du foie reste une préoccupation particulière, souvent due à un ensemble de facteurs de risque spécifiques. En tant que spécialiste des seniors, il est primordial de souligner que ces derniers peuvent être plus vulnérables aux effets cumulatifs de comportements à risque et de pathologies antérieures. La consommation excessive d’alcool et les infections virales telles que les hépatites B et C, sont des facteurs de risque majeurs de cette affection. D’autres éléments comme le tabagisme, l’excès de graisses dans le foie ou une accumulation anormale de fer peuvent également contribuer au développement de cette pathologie.

Les symptômes du cancer chez les personnes âgées peuvent être particulièrement trompeurs, car ils se manifestent souvent tardivement et peuvent ressembler à ceux d’autres maladies plus banales. Une augmentation de la taille du foie, une sensation de plénitude sous les côtes ou d’autres signes non spécifiques tels que la fatigue, la perte d’appétit et de poids doivent inciter à consulter. Ces manifestations cliniques, associées à la décompensation cardiaque ou à des pathologies comme la maladie de Parkinson, nécessitent une vigilance particulière.

Traitement et accompagnement médical chez les seniors

Le choix du traitement du cancer chez le senior dépend de nombreux facteurs, notamment le type et le stade de la maladie, ainsi que la présence de comorbidités. Dans cette optique, la chirurgie, la radiothérapie et les thérapies ciblées se présentent comme des options pouvant être envisagées. Néanmoins, les particularités physiologiques des seniors imposent souvent une approche plus modérée, privilégiant le maintien de la qualité de vie.

La transplantation hépatique, bien que potentiellement curative pour certains types de cancer du foie, se trouve souvent limitée par l’âge avancé et les conditions de santé du patient. L’immunothérapie, représentant un espoir pour de nombreux cas, doit être évaluée avec précaution, compte tenu de l’état général du senior.

L’aspect multidisciplinaire du traitement, impliquant oncologues, hépatologues, chirurgiens, mais aussi nutritionnistes et psychologues, vise à offrir un accompagnement holistique. La prise en charge de la douleur, ainsi que la prévention et le traitement des escarres, constituent des aspects cruciaux de cette prise en charge globale.

A lire aussi : Hyponatrémie chez l’âgé : prévention, risques et prise en charge

Impact du cancer du foie sur l’espérance de vie

L’âge avancé a une influence significative sur les perspectives de survie en cas de cancer. Cependant, il est crucial de rappeler que chaque cas est unique, et les statistiques ne doivent pas être considérées comme des prédictions individuelles. En général, les taux de survie sont plus favorables pour les individus dont le cancer est diagnostiqué à un stade précoce et qui bénéficient de traitements adaptés.

Voici un tableau illustrant les taux de survie relative à 5 ans en fonction du stade du cancer du foie :

Stade du cancer Taux de survie relative à 5 ans
Localisé 34%
Régional 12%
Distant 3%

Il est également à noter que les options thérapeutiques, telles que la greffe de foie, peuvent significativement améliorer les chances de survie pour les cancers diagnostiqués précocement. La prise en compte de la santé globale du patient, y compris d’éventuelles pathologies préexistantes, est essentielle dans l’évaluation du pronostic.

Dans le cadre de notre accompagnement des seniors, favoriser une approche proactive en matière de prévention, de dépistage précoce et d’adoption de modes de vie sains est primordial. Sensibiliser sur les dangers de l’alcool et du tabac, encourageant l’activité physique et une alimentation équilibrée, est un pan essentiel de notre mission. Enfin, il est vital de rappeler que le soutien émotionnel, la communication ouverte et la mise à disposition de ressources adéquates jouent un rôle central dans le bien-être des seniors confrontés à un diagnostic de cancer.

User avatar

Francoise

Bonjour, je m'appelle Françoise, j'ai 58 ans et je réside à Lille. Depuis ma retraite, je me consacre pleinement à ma passion pour la santé et le bien-être. J'explore diverses méthodes pour maintenir une vie saine et active, comme le tai-chi, la méditation et les randonnées en pleine nature. Je suis également très intéressée par les avancées technologiques et innovations qui améliorent notre qualité de vie à cet âge, comme les applications de suivi de la santé ou les gadgets facilitant la vie quotidienne. J'aime partager mes découvertes et expériences, convaincue qu'il est possible de vivre pleinement et sainement à tout âge.