Finance & Retraite

Retraite après une pension d’invalidité : quel montant espérer ?

Par Francoise , le 15 février 2024 , mis à jour le 15 février 2024 — tous - 5 minutes de lecture
quelle montant de retraite après une pension d'invalidité

Lorsque vient le moment de basculer d’une pension d’invalidité vers la retraite pour inaptitude, de nombreuses questions peuvent émerger concernant les modalités de calcul et le montant de la retraite. En France, les règles et les procédures liées à cette transition sont encadrées par le régime d’assurance retraite, et il est primordial de bien comprendre ces aspects pour anticiper la retraite de manière adéquate. Cet article se propose d’éclaircir les points essentiels à connaître pour ceux qui envisagent leur avenir après une période d’invalidité.

Transition de la pension d’invalidité à la retraite pour inaptitude

La pension d’invalidité constitue un soutien financier lorsque vous êtes confronté à une incapacité de travail résultant d’une maladie ou d’un accident non professionnel. Celle-ci s’achève généralement à l’âge légal de départ en retraite, soit 62 ans pour la plupart des assurés. À ce stade, la pension d’invalidité cède place à la retraite pour inaptitude au travail. Ce changement s’opère automatiquement au premier du mois suivant le 62ème anniversaire ou dès cet âge si vous êtes né le premier du mois. Il n’est pas nécessaire de passer par une procédure médicale supplémentaire si vous avez été reconnu invalide avant d’atteindre 62 ans. Cependant, il est crucial de déposer une demande de retraite pour inaptitude afin de bénéficier de ce droit.

Il faut noter que si vous poursuivez une activité professionnelle ou si vous êtes en recherche d’emploi au moment du basculement, la substitution de la pension d’invalidité en pension de retraite peut ne pas être systématique. Dans ce cas, la continuation du versement de la pension d’invalidité est possible jusqu’à la cessation de votre activité ou jusqu’à l’atteinte de l’âge donnant droit à une retraite à taux plein.

Pour savoir précisément quand vous êtes éligible à cette retraite au taux plein, il est conseillé de se connecter à son espace personnel sur le site de votre caisse de retraite et d’utiliser le service adéquat qui vous fournira l’âge exact de départ selon votre situation.

Calcul de la retraite suite à une invalidité

Le passage de la pension d’invalidité à la retraite peut susciter des interrogations quant au calcul du montant de cette dernière. La retraite pour inaptitude au travail est calculée sur le même principe que la retraite de droit commun, avec la particularité que les trimestres dans lesquels les échéances de paiement de la pension d’invalidité tombaient sont assimilés à des trimestres cotisés.

Les catégories d’invalidité jouent un rôle déterminant dans le montant de la pension :

  • Catégorie 1 : l’invalidité permanente partielle. Vous pouvez exercer une activité et la pension équivaut à 30% du revenu annuel moyen.
  • Catégorie 2 : l’invalidité permanente totale. Aucune activité professionnelle n’est possible et la pension est à 50% du revenu annuel moyen.
  • Catégorie 3 : l’invalidité totale avec nécessité d’aide d’une tierce personne à laquelle s’ajoute une majoration pour tierce personne.

 

A lire aussi : Comment calculer sa retraite avec le numéro de sécurité sociale

Pour les régimes de retraite complémentaires, les conditions diffèrent et vous pourrez éventuellement accumuler des points retraite sans contrepartie de cotisations, si certaines conditions d’incapacité sont remplies. Ces points sont attribués tant que la pension d’invalidité est perçue.

Connaître le montant attendu de sa future pension retraite est une donnée clé pour bien préparer cette période de sa vie. À cet effet, de nombreux simulateurs sont disponibles en ligne. Ils permettent de se faire une idée assez précise de sa future retraite pour inaptitude selon diverses données comme les salaires annuels, les périodes de cotisation, ainsi que les spécificités liées à l’invalidité.

Allocations et épargne : compléter sa retraite

Si votre retraite calculée suite à une période d’invalidité ne suffit pas à couvrir vos besoins essentiels, il est possible de bénéficier de suppléments sous forme d’allocations de solidarité, telles que l’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI) ou encore l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa). Ces allocations sont attribuées sous conditions de ressources et permettent d’augmenter le montant de votre retraite à un niveau minimal défini.

En complément, il est judicieux d’envisager une épargne retraite. Plusieurs offres permettent d’épargner tout au long de sa carrière professionnelle en prévoyant une future retraite. Ces solutions d’épargne sont recommandées notamment pour les travailleurs non-salariés qui ne bénéficient pas du même niveau de protection sociale que les salariés.

Dispositifs d’accompagnement pour un départ en retraite serein

La transition vers la retraite après une pension d’invalidité est une étape importante qui nécessite un accompagnement adapté. Plusieurs dispositifs existent pour faciliter cette période :

  • La retraite anticipée pour les assurés handicapés est une option permettant un départ avant l’âge légal, sous certaines conditions.
  • Les majorations de durée d’assurance pour la prise en charge d’un enfant ou d’un adulte handicapé sont également prévues.
  • La possibilité de cumuler un emploi et une pension de retraite, sous conditions, peut s’avérer être une façon d’augmenter les revenus pendant la retraite.

 

Afin de bien organiser ce passage, utiliser les outils en ligne comme Mon agenda retraite peut s’avérer utile pour suivre les échéances et organiser les démarches nécessaires. N’oubliez pas également de prendre en compte les possibles changements qu’impliquera le départ en retraite pour votre budget et votre quotidien.

 

User avatar

Francoise

Bonjour, je m'appelle Françoise, j'ai 58 ans et je réside à Lille. Depuis ma retraite, je me consacre pleinement à ma passion pour la santé et le bien-être. J'explore diverses méthodes pour maintenir une vie saine et active, comme le tai-chi, la méditation et les randonnées en pleine nature. Je suis également très intéressée par les avancées technologiques et innovations qui améliorent notre qualité de vie à cet âge, comme les applications de suivi de la santé ou les gadgets facilitant la vie quotidienne. J'aime partager mes découvertes et expériences, convaincue qu'il est possible de vivre pleinement et sainement à tout âge.