Finance & Retraite

70 ans et vendre en viager ? Les étapes clés pour réussir (et c’est surprenant)

Par Francoise , le 20 mars 2024 , mis à jour le 20 mars 2024 — tous - 4 minutes de lecture
Vendre en viager à 70 ans : guide complet pour une transaction réussie

La décision de mettre en vente un bien immobilier en optant pour le viager est souvent motivée par le désir d’améliorer ses conditions de vie à la retraite. Cette option présente des avantages tant pour le vendeur senior, en lui garantissant un revenu supplémentaire, que pour l’acheteur, attiré par un investissement immobilier à long terme. Dans le présent texte, nous explorerons les différentes facettes de la vente en viager, en se concentrant particulièrement sur le cas des personnes âgées de 70 ans et plus.

Le viager, comment ça marche ?

Le viager est un concept immatériellement lié à la vie des seniors. Cette forme de transaction immobilière s’articule autour de deux piliers essentiels : le bouquet et la rente viagère. Le bouquet représente la somme versée initialement par l’acheteur au moment de la signature, tandis que la rente viagère est un revenu périodique versé au vendeur jusqu’à son décès. Ce mécanisme permet au vendeur de tirer un revenu de son bien tout en continuant à l’occuper, ou même, dans certains cas, de lui garantir une résidence adaptée à ses besoins avançant avec l’âge. Pour approfondir votre connaissance sur l’investissement immobilier pour les seniors, une visite sur notre plateforme spécialisée peut s’avérer très instructive.

A partir de quel âge peut-on faire un viager ?

Si techniquement, il n’existe pas d’âge minimum pour vendre son bien en viager, les experts suggèrent qu’il est préférable d’attendre d’avoir au moins 70 ans. Cette recommandation est basée sur plusieurs facteurs clés. Tout d’abord, après 70 ans, la fiscalité des rentes viagères se fait plus douce, ce qui représente un avantage significatif pour le vendeur. De plus, à cet âge, l’espérance de vie est statistiquement moins élevée, ce qui diminue la valeur du Droit d’Usage et d’Habitation (DUH), influençant positivement le montant du bouquet et de la rente. En fait, planifier financièrement sa retraite inclut souvent la considération de l’option viagère comme stratégie pour accéder à une stabilité financière à long terme.

Qui sont les vendeurs en viager ?

Il est essentiel de comprendre qui choisit de vendre en viager et pourquoi. La plupart des vendeurs sont des seniors qui, ayant franchi le cap des 70 ans, désirent optimiser leurs ressources financières pour leur retraite. Leur profil varie : certains sont seuls, d’autres en couple, certains ont des descendants, tandis que d’autres non. Le point commun entre eux est une volonté de continuer à jouir de leur logement tout en bénéficiant d’un complément de revenus. Ils cherchent également souvent à sécuriser financièrement leur conjoint après leur décès ou même à anticiper certains aspects de leur succession. Pour mieux appréhender les nuances des rentes viagères par rapport à d’autres sources de revenu à la retraite, il est recommandé de consulter des ressources telles que l’article sur les rentes viagères vs. retraits forfaitaires.

A lire aussi : Emprunt senior : quelle banque accorde des prêts aux aînés ?

En savoir plus sur l’âge de vente d’un viager

Connaître l’âge idéal pour vendre en viager revêt une importance capitale pour prendre une décision éclairée. Si les vendeurs entre 70 et 90 ans bénéficient d’un équilibre optimal entre le montant du bouquet, la rente, et les conditions fiscales, chaque situation reste unique. Au-delà de 90 ans, les conditions de vente évoluent : les rentes se font plus élevées et le bouquet doit souvent être ajusté à la hausse pour pallier le risque d’une durée de vie supérieure à l’espérance. Les seniors doivent, donc, anticiper et préparer leur projet de retraite en considérant toutes les options disponibles, telles que celles présentées sur Abeille retraite professionnelle, pour une solution épargne adaptée aux besoins des entreprises et de leurs salariés.

Âge Bouquet initial (%) Rente
70-75 ans 20% Moyenne
76-85 ans 25% Élevée
+ de 85 ans 30% Très élevée

En récapitulant, vendre son bien en viager à l’âge de 70 ans ou plus s’avère être une stratégie de gestion patrimoniale judicieuse pour les seniors. Elle permet non seulement de profiter d’un revenu supplémentaire durant sa retraite mais aussi de fixer les conditions de son héritage de manière prévoyante. L’âge, la condition fiscale, et la situation personnelle du vendeur sont autant de facteurs qui influent sur le succès d’une telle transaction. Les seniors envisageant ce type de vente feraient bien de se renseigner abondamment et de consulter des professionnels pour s’assurer que cette décision corresponde parfaitement à leurs attentes et besoins.

User avatar

Francoise

Bonjour, je m'appelle Françoise, j'ai 58 ans et je réside à Lille. Depuis ma retraite, je me consacre pleinement à ma passion pour la santé et le bien-être. J'explore diverses méthodes pour maintenir une vie saine et active, comme le tai-chi, la méditation et les randonnées en pleine nature. Je suis également très intéressée par les avancées technologiques et innovations qui améliorent notre qualité de vie à cet âge, comme les applications de suivi de la santé ou les gadgets facilitant la vie quotidienne. J'aime partager mes découvertes et expériences, convaincue qu'il est possible de vivre pleinement et sainement à tout âge.