Santé & Bien-être

Durée de séjour en gériatrie : combien de temps est-il possible de rester ?

Par Francoise , le 29 mars 2024 , mis à jour le 29 mars 2024 — tous - 5 minutes de lecture
Durée de séjour en gériatrie : combien de temps est-il possible de rester ?

Lorsque l’on évoque la gériatrie, plusieurs questions émergent quant à la durée de séjour hospitalier et les perspectives de réadaptation disponibles pour nos aînés. En tant que spécialiste des seniors, notre rôle est de fournir informations, soutien et conseils pertinents pour accompagner les familles à travers ces moments souvent compliqués. Les soins de suite et de réadaptation (SSR) gériatriques constituent une étape cruciale vers le retour à domicile ou une prise en charge adaptée à long terme. Approcher ce sujet demande une compréhension approfondie des services de gériatrie, des options disponibles et des critères déterminant la durée du séjour hospitalier.

Qu’est-ce qu’un ssr en gériatrie ?

Il est essentiel de débuter par une compréhension claire de ce que sont les SSR gériatriques. Ces unités spécialisées visent à la rééducation et à la réadaptation de personnes âgées dépendantes ou présentant un risque élevé de perte d’autonomie. La prise en charge y est polyvalente, s’adressant principalement à des seniors après une hospitalisation, une maladie, un accident ou une chirurgie, avec pour but de les aider à récupérer leurs capacités fonctionnelles et de favoriser leur réinsertion dans la vie quotidienne.

Les soins de suite et de réadaptation sont proposés dans le cadre d’un moyen séjour, durent en moyenne plus d’un mois, et sont particulièrement adaptés au contexte des personnes âgées. Plus de la moitié des séjours concerne justement cette population, notamment dans la tranche d’âge des 80 à 89 ans. Pour en apprendre davantage sur cette durée de séjour typique, vous pouvez consulter Durée max de séjour en ssr : comprendre les soins de réadaptation.

Les enjeux de la réadaptation gériatrique

La transition vers un SSR gériatrique se fait généralement après un événement critique comme une chute, une fracture, une maladie cardiaque ou un accident vasculaire cérébral (AVC). Ces situations requièrent une période de rééducation essentielle pour retrouver autonomie et mobilité. La prise en charge est multisectorielle et inclut kinésithérapie, ergothérapie, orthophonie, ainsi que le soutien psychologique pour le patient et sa famille.

La réussite de ce parcours de soins repose sur l’évaluation des besoins spécifiques de chaque patient, une démarche personnalisée, tenant compte de son état de santé préalable, et une préparation minutieuse en vue du retour à domicile ou d’une admission dans une unité de long séjour. Les décisions sont dictées par une évaluation globale, incluant la grille AGGIR (Autonomie Gérontologie Groupe Iso-Ressources), qui détermine les capacités d’autonomie et les besoins d’aide de la personne âgée. Pour un aperçu plus détaillé sur ces critères, la page Gir 1 : tout savoir sur la grille aggir et l’évaluation de dépendance fournit des informations précieuses.

A lire aussi : Durée max de séjour en ssr : comprendre les soins de réadaptation

Quelle solution après un ssr ?

Après un séjour en SSR, la question du retour à domicile ou de l’admission dans une structure adaptée comme un EHPAD se pose souvent. Le choix dépend de nombreux facteurs tels que le niveau d’autonomie retrouvé, le soutien familial disponible et les besoins en soins continus. Plus des deux tiers des personnes âgées retournent chez eux ou sont admis en EHPAD. Cependant, un défi majeur demeure la gestion de la dépendance à long terme et l’adaptation de l’espace de vie pour garantir sécurité et confort.

Les professionnels de santé, ainsi que les travailleurs sociaux, jouent un rôle prépondérant dans la préparation de cette transition. Ils mettent en place un plan de soins personnalisé et conseillent les familles sur les adaptations nécessaires au domicile. En cas de démence avancée ou de maladies neurodégénératives, un accompagnement en EHPAD peut être recommandé, où des soins spécialisés sont fournis pour répondre aux besoins complexes des seniors. Une compréhension approfondie de la grille AGGIR et de l’aide APA peut être bénéfique dans ces situations, comme expliqué sur Gir 2 : comprendre la grille aggir et l’aide apa.

Option de soin Description Avantages
Retour à domicile Suite à une rééducation réussie, retour dans l’environnement familier. Favorise l’autonomie et le maintien des repères personnels.
Admission en EHPAD En cas de dépendance significative, prise en charge dans une structure adaptée. Assure une prise en charge complète et spécialisée.
Unité de long séjour Option pour les seniors nécessitant des soins médicaux continus. Soins médicaux spécialisés et suivi constant.

S’engager dans un parcours de gériatrie et de réadaptation décrypte non seulement la complexité des soins médicaux mais soulève également des questions émotionnelles et pratiques pour le patient et sa famille. Ainsi, une compréhension détaillée des différentes options et le soutien continu des professionnels sont essentiels. Il s’agit non seulement d’une question de durée de séjour, mais aussi de la qualité des soins, de la réadaptation et de la réinsertion dans la société, le tout ajusté au cas par cas pour répondre aux besoins uniques de chaque senior.

User avatar

Francoise

Bonjour, je m'appelle Françoise, j'ai 58 ans et je réside à Lille. Depuis ma retraite, je me consacre pleinement à ma passion pour la santé et le bien-être. J'explore diverses méthodes pour maintenir une vie saine et active, comme le tai-chi, la méditation et les randonnées en pleine nature. Je suis également très intéressée par les avancées technologiques et innovations qui améliorent notre qualité de vie à cet âge, comme les applications de suivi de la santé ou les gadgets facilitant la vie quotidienne. J'aime partager mes découvertes et expériences, convaincue qu'il est possible de vivre pleinement et sainement à tout âge.